À lire sur "Le Cinéma de Vincent" :
  • NEW : GRAN TORINO
  • DIRTY HARRY
  • 2001, A SPACE ODYSSEY

  • À découvrir sur "MMM(&B!)" :
  • NEW : CCIL
  • LA TOTALE !
  • ME REVOICI...

  • À voir sur "Paris Archis" :
  • NEW : HÔPITAL (TER)
  • HÔPITAL (BIS)
  • HÔPITAL

  • Et histoire de se défouler un peu (lol !) :

    mercredi, octobre 19, 2005

    K-SWISS

    Une marque quasiment inconnue dans nos contrées, mais assez populaire aux U.S.A, où elle fut fondée il y a un certain temps déjà par deux frères suisses émigrés en Californie, puisque que leur première "Tennis" remonterait à 1966 (d’après leur site officiel, K-SWISS).

    Les raisons de leur insuccès en Europe ? Très simple. Les "Kids" faisant la fine bouche devant tout ce qui n’est pass "branché" et siglé, inutile de dire que tout ce qui ressemble de près ou de loin à une copie d’une "vraie" marque connue se voit d’emblée marqué du sceau de l’infamie, entre autres notamment toutes les (vraies ou fausses) baskets qui ont deux, quatre ou cinq bandes à la place de trois (je dois dire que je compatis, moi qui ai plusieurs fois acheté de basses copies de Buffalos, hélas pour constater après coup que rien ne remplaçait le modèle original, surtout en termes de confort et de qualité).

    Quoiqu’il en soit, cette marque K-Swiss doit être à l’heure actuelle l’une des seules (avec Nike, bien sûr) à proposer encore quelques baskets légèrement compensées, sans grande originalité, mais après tout pas si mal :





    Modèles énigmatiquement titrés Madrim, Isley et Janlor, pour les deux derniers (évidemment, ce sont mes préférés, tout ceux qui me connaissent personnellement l'auront bien sûr deviné, LOL !).

    À découvrir sur le site K-SWISS.

    Libellés : ,